Créer un site internet

L'Aura

L’aura

Aura - introduction au système énergétiqueL’aura est un champ d’énergie qui entoure et interpénètre chaque être vivant peu importe qu’il soit dans le monde physique matériel ou dans d’autres dimensions. Un aura inclut les chakras, les corps subtils, les méridiens et les nadis – c’est un ensemble de tout ce que vous êtes sur le plan énergétique.

L’aura peut contenir deux types d’énergie :

  • De l’énergie pure (prâna, chi) qui est absorbée lors de l’inspiration.
  • De l’énergie modifiée (plutôt indésirable) qui s’accumule avec les expériences de vie désagréables et lorsque beaucoup de ce type d’énergie est stockée dans l’aura – cela peut causer des problèmes physiques entre autres.

Une personne qui a développé ses perceptions ou talents psychiques peut percevoir ou voir l’aura. Par exemple, si les couleurs perçues sont franches et pures comme les couleurs de l’arc-en-ciel, cela dénote un bon état de santé en général.

Par contre, si les couleurs sont sales, grisâtres ou comme du mucus, cela signifie qu’il y a problème et que de l’énergie s’est accumulée et commence à faire obstruction à la liberté de la personne. J’entends par liberté : la joie, la santé, le bonheur, la créativité ou toute autre qualité agréable à vivre.

Il y a différentes façons de voir ou percevoir l’aura :

  1. Pour voir, le 3ième œil doit être actif, à ce moment-là, l’aura est vue comme de l’énergie ou un genre de nuage coloré et la personne est au centre de ce nuage qui s’étend à une certaine distance de la personne. Une autre condition est nécessaire sur le plan physique pour voir l’aura, c’est que le regard ne doit pas être « focusé » mais plutôt flou. Dès que le regard redevient précis comme lorsqu’on regarde un objet par exemple, on ne voit plus l’aura. Réussir cela demande une certaine pratique parce qu’au début, on n’a tendance à revenir à notre façon de regarder habituelle.
  2. On peut percevoir l’aura lorsqu’on fait du travail énergétique sur une personne, grâce aux chakras des paumes des mains, on peut toucher et faire bouger l’énergie. On peut par exemple, retirer des énergies indésirables dans le champ énergétique d’une personne.
  3. Par la clairsentience, on peut aussi sentir l’aura d’une personne dans notre propre champ énergétique et même dans notre corps physique. Quand cela arrive en général, c’est comme une sensation forte dans notre aura tout en sachant que cette sensation ne nous appartient pas. Ceci est un très bon outil quand on travaille sur le plan énergétique, on peut percevoir des informations très précises sur la personne que l’on traite.

Évidemment, l’une des meilleures façons de développer nos qualités psychiques est par la pratique de la méditation. Elle permet d’harmoniser les hémisphères du cerveau, de développer les perceptions, d’altérer la conscience ordinaire, elle libère de la matière et donne accès aux plans subtils.

AURA ET PHOSPHÉNISME

Dans l’obscurité, allongé sur votre lit, les yeux fermés, laissez vous aller à l’observation de votre champ visuel.
LA PERCEPTION DES AURAS
L’aura, troisième phase du phosphène ou quatrième lumière

Il n’est pas utile de pratiquer le Phosphénisme pour observer des couleurs dans son champ visuel. Dans l’obscurité, allongé sur votre lit, les yeux fermés, laissez vous aller à l’observation de votre champ visuel. En général, au bout d’une demi-heure surviennent des luminosités puis des plages de couleurs bleues, roses, jaunes, violettes.

Pour observer ce phénomène, certains lamas tibétains restent enfermés dans une pièce complètement obscure, des mois, voire des années… Le but de cette pratique est de voir une lumière qui n’est ni physique, ni imaginaire : une lumière spirituelle.

Alexandra David-Neel note que méditer dans les ténèbres est une pratique connue dans l’Inde et dans la plupart des pays bouddhistes.

Dans “Mystiques et Magiciens du Tibet”, Alexandra David-Neel, dont pour l’anecdote le Dr Lefebure à été son médecin, décrit les différentes sortes de réclusion que pratiquent les religieux :

« Méditer dans les ténèbres est une pratique connue dans l'Inde et dans les pays bouddhistes. Les Birmans construisent à cet effet des chambres spéciales — j'en ai vu de différents modèles pendant mon séjour dans les monts Saghain — mais les religieux n'y séjournent que pendant quelques heures.
Au Tibet, au contraire, il existe des gens qui passent plusieurs années dans les ténèbres dans ces sortes de tombeaux". »

Grâce aux travaux du Docteur LEFEBURE, il n’est nul besoin de consacrer autant de temps à cette pratique si l’on maîtrise bien toutes les phases du phosphène. La pratique du Phosphénisme permet de développer l’intuition. Le cerveau, semblable au radar, émet une onde : celle-ci se réfléchit sur l’objet et revient porteuse d’informations. Le principe du radar repose sur la localisation des obstacles par l’écho. C’est ainsi que les chauve-souris et les dauphins appréhendent le monde. Nous ne serons donc pas étonnés de retrouver ce principe de perception subtile chez l’homme. La vision des auras relève de ce mécanisme. Elle consiste en la projection de son chaos visuel qui revient sous la forme d’un phénomène de voyance.
Est-il possible de photographier l’aura ?

Les photos KIRLIAN ne rentrent absolument pas dans le domaine de la recherche initiatique, l’effet KIRLIAN se limitant à mesurer les champs de force électromagnétiques. Le seul intérêt qu’elles puissent avoir est d’ordre thérapeutique.

L’aura, telle qu’elle est décrite par les occultistes, n’est autre que la troisième phase du phosphène : le chaos visuel. Les effluves ainsi perçus dans le champ visuel peuvent être interprétés et servir d’élément déclenchant pour les phénomènes de voyance et de clairvoyance. Comme les cartes ou n’importe quel autre support, le chaos visuel provoque des intuitions, des flashes, si l’on se concentre dessus.

Quant à la véritable AURA, elle n’est perceptible qu’en cas de dédoublement. Cette forme de perception reste toutefois très rare.
Mieux comprendre ce qu’est l’aura et comment voir l’aura

L’aura que l’on perçoit autour d’une personne est créée par notre cerveau et se surimpose à l’image que nous avons du sujet observé.
Exercice préliminaire

Vous allez faire la chasse aux détails du chaos visuel pendant une durée de 45 minutes.
Pour cela, éteignez les lumières de votre pièce et installez-vous confortablement dans un fauteuil ou allongez-vous sur votre lit ; mettez un bandeau oculaire.
Fermez les yeux et observez votre champ visuel.

Puis après un moment d’observation notez que votre champ visuel n’est pas totalement obscur, contrairement à ce que l’on pourrait croire, et qu’il s’y trouve des taches lumineuses et colorées.
Exercice de perception des auras

Demandez à votre sujet de se placer devant un mur blanc. Fixez un point imaginaire à 3 ou 4 centimètres au-dessus du sommet de son crâne en gardant les yeux dans le vide et en vous efforçant de ne pas bouger les globes oculaires.

Cette luminosité n’aura pas la même intensité si vous demandez au sujet de penser à ses pieds ou à sa tête. Vous observerez que l’aura atteint son maximum de luminosité si vous demandez à votre sujet de prier ou de penser très fortement que Dieu se trouve au-dessus de lui.

Certains perçoivent également des couleurs autour de la personne ; ils peuvent voir apparaître des images et des scènes liées à la vie de la personne (organisation du chaos visuel).

À titre de contre-expérience, observez l’aura d’un objet. Choisissez plutôt un objet de forme circulaire car son aura est plus facilement perceptible par un débutant. Notez que l’aura d’un objet apparaît de façon uniforme et immuable, alors que l’intensité de l’aura d’une personne varie en fonction de la nature de ses pensées.

 

LE GRIS :

Le gris est un modificateur des couleurs de l'aura. Il ne signifie rien en soi, à moins que la personne soit très peu évoluée. Le gris envahissant une couleur indique la faiblesse de caractère et de santé. S'il y a des bandes grises au-dessus d'un organe, cet organe va bientôt tomber malade, et il est urgent de consulter un médecin. La personne qui souffre de migraines aura une espèce de nuage gris dans le halo, et, quelle que soit la couleur de ce halo, des bandes grises le traverseront en vibrant au rythme des élancements du mal de tête. 


INDIGO ET VIOLET :

Il est difficile de distinguer ces deux couleurs l'une de l'autre, aussi ne leur consacrerons-nous qu'un seul et même paragraphe. Les personnes qui ont de l'indigo dans leur aura ont de profondes convictions religieuses, parfaitement sincères. Certains feignent de professer la religion, d'autres ne font qu'en parler et, tant que l'on n'aura pas vu leur aura, on ne pourra juger de leur sincérité; l'indigo en apporte la preuve formelle. Si une teinte rosée se mêle à l'indigo, la personne a mauvais caractère; ce rosé est dégradant et prive l'aura de sa pureté. Incidemment, les personnes dont l'aura possède de l'indigo ou du violet souffrent de maladies de cœur et d'estomac. Elles ne devraient jamais manger de fritures ni de graisses.

 

LE BLEU

On considère souvent cette couleur comme celle du monde spirituel. Elle indique aussi les facultés intellectuelles mais naturellement, pour être favorable, elle doit être de la nuance voulue. L'éthérique est bleuâtre, comme la fumée d'un feu de bois. Plus ce bleu est lumineux, plus la personne est vigoureuse. Le bleu pâle appartient aux êtres timorés, indécis, velléitaires. Le bleu sombre est celui de la personne qui progresse, qui fait des efforts. Si le bleu devient plus sombre encore, cela révèle la personne qui prend ses devoirs à cœur, et qui en tire satisfaction. Ces bleus sombres se constatent souvent chez les missionnaires qui ont la vocation. On peut toujours juger une personne par la clarté du jaune et l'obscurité du bleu. 

 

 

 

LE JAUNE :

Un beau jaune doré appartient aux êtres de très haute spiritualité. Tous les grands saints ont des halos dorés. Plus grande est la spiritualité, plus éclatant le jaune doré. Une personne qui possède dans son aura un jaune vif est parfaitement honnête, parfaitement franche et on peut avoir confiance en elle. Mais un vilain jaune indique la couardise, Un jaune rougeâtre n'est pas du tout favorable parce qu'il indique la timidité physique et morale et la faiblesse de l'esprit. Ceux-là ne savent ce qu'ils veulent, ils changeront de religion et d'opinion, cherchant toujours ailleurs. Ils n'ont aucune persévérance. 

La personne qui possède dans son aura une teinte jaune-rouge ou brun-rouge passera sa vie à courir après le sexe opposé... en vain! Il est curieux de constater que ceux qui ont du jaune-rouge dans leur aura et aussi les cheveux roux sont généralement irritables et extrêmement susceptibles.

Quand le jaune est fortement teinté de rouge, la personne souffre d'un grand complexe d'infériorité. Plus le rouge domine, plus la personne en souffre. Un jaune brunâtre révèle des pensées très impures et une regrettable faiblesse d'esprit. Les ivrognes, les clochards, les ratés possèdent dans leur aura cette couleur rouge-brun-jaune et, s'ils sont particulièrement mauvais, elle est constellée d'une très vilaine couleur verdâtre. Ceux-là peuvent rarement être sauvés de leur propre folie. 

Lorsque le jaune est strié de brun et que ce brun prédomine, c'est un signe de maladie mentale. La personne qui a une personnalité double (au sens psychiatrique) a souvent la moitié de son aura d'un jaune bleuâtre et l'autre jaune brunâtre ou verdâtre. C'est un mélange de couleurs affreusement déplaisant. 

Il faut aspirer à obtenir le beau jaune doré dont nous avons parlé plus haut. Il sera obtenu si l'on s'efforce de rester pur, en pensée et en intention. Chacun de nous doit passer par le jaune éclatant avant d'espérer progresser sur le chemin de notre évolution. 


 

L'ORANGE :

L'orangé est une variante du rouge mais nous lui accorderons une classification particulière car certaines religions d'Orient considèrent que l'orangé est la couleur du soleil et lui rendent hommage, C'est une bonne couleur, et ceux qui ont une belle teinte orangée dans leur aura sont fondamentalement bons, ils s'efforcent toujours de venir en aide aux plus malheureux qu'eux. Le jaune-orangé est excellent car il dénote la maîtrise de soi et bien d'autres vertus. 

L'orangé brun appartient à l'être paresseux qui se « moque de tout ». Cette teinte révèle également des reins malades. Si elle se situe au-dessus des reins et comporte des traces de gris, elle indique la présence de calculs. 
Un orangé teinté de vert est signe de tempérament coléreux, chicanier, et quand vous aurez progressé, au point de distinguer les teintes dans les teintes et toutes les nuances, alors vous aurez la sagesse d'éviter de discuter avec ceux qui possèdent du vert dans l'orangé parce qu'ils manquent d'imagination, pour eux tout est noir ou blanc, ils manquent de subtilité et ne savent distinguer les nuances d'opinion de savoir de couleur. La personne affligée d'un orangé verdâtre discute interminablement pour le plaisir de discuter, sans même se soucier de la valeur de ses arguments. 


LE ROUGE :
Un bon rouge bien clair indique la puissance dirigée vers le bien. Les bons généraux, les bons meneurs d'hommes ont beaucoup de rouge clair dans leur aura. On trouve une teinte rouge clair bordée de jaune clair chez les « croisés », ceux qui s'efforcent toujours d'aider leur prochain. Ne confondez surtout pas cette personne avec celle qui se « mêle de tout », son aura sera d'un rouge virant au brun. Des bandes ou des radiations rouge clair émanant d'un organe indiquent que cet organe est en excellente santé. Certains grands hommes d'Etat ont du rouge clair dans leur aura, mais hélas, dans trop de cas, ce rouge est contaminé par des couleurs débilitantes. Un vilain rouge, trop foncé, ou terne, indique le mauvais caractère, la méchanceté. Le sujet est irritable, félon, cherche à profiter des autres. Les rouges ternes révèlent invariablement l'excitation nerveuse. Les assassins ont souvent ce rouge terne, dégradé, dans leur aura. Plus le rouge est pâle (pâle, non 

pas plus clair) plus la personne est nerveuse et instable, trop active, ne tenant pas en place. Les teintes rouges autour des organes indiquent leur état. Un rouge sombre, tirant sur le brun, palpitant au-dessus d'un organe, indique la présence d'un cancer et il est même possible de « prévoir » un cancer sur le point de se déclarer! L'aura révèle les maladies qui affecteront le corps plus tard si des mesures curatives ne sont pas prises. Il est certain que, d'ici à quelques années, on aura de plus en plus recours à la « thérapeutique de l'aura ».  

Un rouge marbré et vibrant situé près des joues indique un abcès ou une carie dentaire; accompagné d'un brun palpitant régulièrement dans le nimbus, il révèle que la personne a peur d'aller chez le dentiste. L'écarlate est généralement « porté » par ceux qui sont trop sûrs d'eux-mêmes, qui ne pensent qu'à eux. C'est la teinte du faux orgueil. Mais l'écarlate se distingue aussi très nettement autour des hanches des dames de petite vertu, dont l'amour est le métier. Ainsi, l'égocentrique et la prostituée ont les mêmes couleurs. À ce sujet, qu'il me soit permis une digression: il est curieux de constater que ces tournures de phrases communes, une « humeur noire », « une peur bleue », « se fâcher tout rouge », « jaunir de jalousie », etc., indique fort précisément l'aura de la personne souffrant de ces humeurs! Les peuples qui ont imaginé ces adages voyaient manifestement l'aura, consciemment ou non. 

Pour en revenir au groupe des « rouges », le rosé (une teinte corail) indique l'immaturité. Les adolescents ont une aura plus rosé que rouge. Chez l'adulte, cette couleur révèle l'infantilisme ou l'insécurité. 

Toutes les personnes qui ont du rouge à l'extrémité du sternum sont malades des nerfs. Elles devront apprendre à contrôler leurs activités et à se comporter plus calmement si elles veulent vivre jusqu'à un âge avancé. 


 

Violet : Croissance spirituelle, imagination, médiumnité
Lavande : Le magique, l'allégresse
Turquoise : Inspiration, idéaux
Bleu : Intuition, idéaux
Bleu vert : Liberté, compassion
Vert intense : Croissance, équilibre, ambition
Rose : Tendresse, amour romantique, nostalgie

Jaune : Excitation, optimisme, clarté mentale, intellect

Rouge : Pouvoir, défi, passion, action, énergies (diverses) …

Orange : Créativité, originalité, motivation

7 votes. Moyenne 4.86 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
×